Sommes-nous tous des artistes individualistes ?

Par Sarah N.

Sarah N., Ombre, 2018, photographie et dessin projeté sur main, 29 cm x 20 cm

Qu’est-ce que l’individualisme dans l’art ? Est-il forcément nécessaire ? Comment l’artiste produit-il en tant qu’individu face à la société qui l’entoure et l’inspire perpétuellement ?

Notre société nous incite à nous renfermer sur nous-mêmes. La distanciation avec l’autre nous pousse en tant qu’artiste vers une expression libre qui se voit renforcée par la globalisation. Ainsi, nous sommes tentés de nous inspirer d’autres cultures, et ce de tout temps. Picasso l’a été pour l’art aborigène africain ou encore Van Gogh pour le Japon.

Bien que nous nous ouvrions vers d’autres univers esthétiques, nous nous refermons sur nous- mêmes naturellement face au monde qui nous entoure afin de créer notre propre œuvre d’art. Car notre expression, notre création personnelle est intime et a besoin d’introspection. L’individualisme est essentiel à l’artiste pour l’expression de son propre style, une expression première qui existe par la personnification du réel et des figures qu’il interprète pour répondre et s’affranchir des barrières imposées par la société.

Avant la renaissance, le statut d’artiste n’existait pas. Au fil du temps, ce dernier se détache peu à peu du statut de l’artisan qui reste une personne travaillant en groupe pour la création d’un projet d’architecture ou de création de mobilier doté d’un côté esthétique ou décoratif. A partir du 15e siècle l’artisan signe son travail, c’est à ce moment même que le statut de l’artiste se profile et défend désormais un style, une individualité.

Pour témoigner de son individualité ou de sa vision personnelle, l’artiste peut utiliser le « choc esthétique » qui attirera l’attention. Que cela soit du marketing ou pas, l’originalité d’une œuvre d’art ne se trouve pas seulement dans le concept qu’elle porte.

Elle forme un tout : composition,matière, idée, sujet, environnement, etc. Créer une œuvre d’art c’est témoigner de la réalité dans laquelle on vit, en posant un regard sur soi-même,vers une introspection, un certain raisonnement mental, voire une logique pragmatique.

La composition que l’artiste crée à travers la construction de sa réalité, nécessite une volonté de déconstruction. Inspiré par la société, il commence par une observation analytique de ce qui l’entoure, pour ensuite se retrouver face à lui-même,utilisant des concepts fondés sur l’apriori, métissant le réel,c’est-à-dire son inspiration, avec son sa propre expression. Il crée grâce à l’effacement de soi, la personnification de soi, la mécanisation de soi. L’individualisme dans l’art n’est autre que la propre déconstruction-reconstruction de l’artiste.

L’individualisme artistique est une activité introspective, un processus de découverte que l’artiste pourra partager avec le monde qui l’entoure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *