Dans les profondeurs de l’âme humaine.

Par AnSo

« Mon travail se situe à la frontière entre le réel et l’imaginaire. Il est directement lié à ma vision du monde et à l’interprétation que je m’en fais. Partant d’une réalité qui me touche avec les interrogations, les peurs, les espoirs que suscitent en moi ma perception de l’être humain, je propose, à travers une poésie sombre, un voyage fantasmagorique dans les profondeurs de l’âme humaine.

Mon médium est le déchet, symbole d’une société de surconsommation qui m’interroge.

Mais bien au-delà, c’est l’objet rejeté que je façonne, réinvente, patine, comme un écho à mon histoire, pour mettre en œuvre ma sensibilité, ma vision d’un monde chaotique et mes utopies.

J’utilise toutes sortes de matériaux pauvres, cassés, inutilisables, souvent non recyclables et destinés aux rebus pour créer un paradoxe de proximité en réinterprétant des objets familiers et d’étrangeté en ouvrant les portes d’un monde surréaliste.

Je suis artiste autodidacte, et ma participation au DF Art Project m’apporte à la fois un enrichissement personnel et artistique dont je me nourris. J’y découvre des artistes ayant un langage artistique commun, j’y crée des liens, j’apprécie le soutien apporter à mon travail et les réponses à mes interrogations. C’est sans aucun doute un espace de rencontres enrichissantes et probablement le lieu de futures collaborations et de projets collectifs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *