Mes œuvres sont des aveux de l’âme.

Par Aline Khieu

« Je témoigne de la vulnérabilité de l’humain. Coupables, innocentes, sales, enrobées de confessions, mes œuvres sont des aveux de l’âme dont les traits sont fins, gras et parfois grossiers.

Je me focalise, sur des détails qui peuvent paraître insignifiants aux yeux des autres, mais qui sont importants pour moi. Ils explorent ma propre vision du spectre des émotions.

La figure est importante, car elle est l’expression de l’âme qui émane du corps. Les traits du visage sont ce que l’on peut deviner au premier abord. Avec les émotions, le mensonge est proscrit. C’est une authenticité que je cherche à mettre en avant.

J’ai le sentiment d’intégrer une communauté au sein du DF Art Project avec des artistes dont le travail me procure une sensation de proximité. J’ai par habitude, de travailler seule, mais rejoindre le collectif m’apporte un sentiment de partage, d’échanges et d’appartenance. »

Aline Khieu, Elle fait la fête seule, Encre sur Papier, 2021, 42 cm x 29,7 cm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *